Note sur l’émission de France 3 du 12 septembre

Note sur l’émission de France3 du 12 septembre.

1°/ Cette émission est conçue globalement dans un esprit de relative compassion envers les épreuves des PN et sera, sans doute, reçue comme telle par les intéressés.
2°/ Les égratignures envers les dirigeants de l’OAS et l’établissement de responsabilités parallèles entre eux et les autorités militaires, en bref, l’analyse d’une symétrie, du genre d’un côté il y a ceci et en face, il y a cela est simplement esquissée mais non poussée vraiment. C’est aussi bien. Mais faiblesse des interviews de Susini et de Perez.

3°/ Bien que l’auteur du film ait lu le livre de Dessaigne dont il extrait des textes et des illustrations, il n’utilise pas vraiment ses révélations.
4°/ En particulier, la fameuse note d’Ailleret défendant d’utiliser les tirailleurs en milieu urbain au contact de la foule –  et qui a disparu des archives – est mentionnée mais pour la forme. Weber se garde d’en dire plus car il sait qu’il est sur un terrain glissant.
5°/ On mentionne également mais sans insister les tirs, ou prétendus tirs de FM, à partir du 64 rue d’Isly ou 22 rue Lelluch. Or, il est possible de démontrer aujourd’hui compte tenu du dossier, que ces tirs sont loin d’être prouvés, notamment celui du 64 rue d’Isly.
6°/ Au total, l’émission est relativement acceptable, mais reste aussi politiquement correcte que possible.

Jean Monneret

Vous aimerez aussi...