Aller au contenu


- - - - -

MANUEL BORDAS.HISTOIRE pour TerminalesL/ES.


P.Vidal-Naquet, René Vautier, B.Stora (cité 4 fois) ,H.Alleg, Yacef Saadi, Zidane brandissant un drapeau algérien et présenté comme le symbole d’une culture (sic) franco-algérienne , la LDH de Toulon appelée en renfort, chacun l’aura compris : les auteurs de ce manuel n’y vont pas avec le dos de la cuiller.
Harkis. « Ils ont été, le plus souvent, laissés en Algérie ». Pas un mot sur les massacres.
Bataille d’Alger : « en 1956,..les Européens favorables à l’Algérie Française répondent (aux massacres du 20 août 55) en faisant exploser une bombe dans la Casbah d’Alger. C’est le début de la guerilla urbaine. » (page 64). Est-il besoin de appeler que cette chronologie est falsifiée puisque la dite guerilla urbaine commença 2 mois avant, avec l’ordre donné le 19 juin 1956 par le FLN d’abattre tout civil européen entre 18 et 60 ans.*
Ajoutons que ce chapitre s’appelle Repères 2, sans doute par antiphrase.
Il est inutile d’ajouter que le mot terrorisme est invisible.
Jean Monneret
*Le témoignage d’un civil ayant failli être victime d’une bombe FLN est néanmoins cité en contrepoint.


0 commentaire(s)