Aller au contenu


- - - - -

MANUEL BELIN/Terminales L,ES


Commençons par le positif.


Ce manuel fait un effort d'impartialité louable. (Pas toujours réussi. Je reviendrai ultérieurement sur certaines fautes chronologiques et quelques analyses erronées de la culture pied-noire).
Il est mentionné et c'est assez rare pour être souligné que des Français disparurent ,en nombre, à l'été 1962, en Algérie.La bataille des familles pour faire reconnaître leur drame est indiquée. L'inauguration d'un Mur des Disparus à Perpignan avec photo à l'appui est citée. Deux bonnes pages sont également employées à analyser la tragédie des harkis. On regrettera toutefois que des chiffres fantaisistes les accompagnent.Il est en outre absurde de présenter les harkis comme des Algériens, nationalité qui n'existait pas à l'époque de leur engagement et que,nombre d'entre eux, précisément rejetaient.

Concernant le terrorisme, ce manuel fait -il son travail de dénonciation de ce fléau qui ravagea l'Algérie de1954 à 1962 et qui, aujourd'hui, embrase la planète entière? Prépare-t-il les jeunes générations à comprendre la source et les manifestations de ce mal?
Hélas!
Le mot de terrorisme n'est utilisé qu'une seule fois dans les 15 pages traitant de la Guerre d'Algérie. Et uniquement à propos de l'OAS, laquelle se voit ainsi attribuer le monopole de cette activité.
Jean Monneret.


0 commentaire(s)