Associations recommandées

Deux associations sont chères à mon cœur. La première s’appelle le Groupe de Recherche des Français disparus en Algérie (GRFDA). 3018 européens furent enlevés par le FLN en ce pays après la signature des accords d’Evian et la proclamation d’un prétendu cessez-le-feu, le 19 mars 1962. 1583 de ces malheureux sont toujours portés disparus. Les autres…. ? Libérés, retrouvés morts, rangés dans la catégorie des cas incertains. Nous maintenons le souvenir de ces disparus, nous les recherchons, nous sollicitons l’Etat pour qu’il les réclame à l’Algérie. Cinquante- six après les faits, avec peu d’appui officiel et l’indifférence quasi-totale des media, nous poursuivons le combat. Aidez-nous.

Adresse du GRFDA :   55 avenue de la plage – 33120 Arcachon

———-

La seconde s’appelle le Centre de Documentation Historique sur l’Algérie (CDHA). Sise à Aix-en-Provence, elle fait un excellent travail pour conserver la mémoire et l’Histoire de la France en Algérie, et de ces Français qui l’y servirent et l’y honorèrent. Quand tant d’écrivains, de publicistes, de journalistes et d’universitaires oublient ces épisodes, les dénaturent ou les stigmatisent sottement, d’autres ont choisi de

les rappeler. Simplement. Sans instrumentaliser l’Histoire, sans la réécrire, sans la réinterpréter ou faire de l’agit-prop à la manière soviétique. Nous refusons comme le disait Jacques Heers « l’Histoire à la botte ».

Adresse du CDHA :   29 avenue de Tubingen – 13090 Aix-en-Provence